ILHAM, Poupée de l’amour de soi

Lorsqu’il m’arrive de me flageller, de me dire à quel point j’ai été idiote de faire ceci ou de penser cela, lorsque je me coupe de moi-même avec cette culpabilité insidieuse, je me connecte à Ilham et je me parle comme si je parlais à ma meilleure amie…

C’est la plus grande de mes poupées, elle fait 90 cm de hauteur et trône dans mon salon. Elle me rappelle régulièrement que me traiter avec douceur et m’aimer à n’importe quel moment (même quand je me plante, que je ne suis pas à la hauteur, que je fais mal à ceux que j’aime…) est la chose la plus importante et la plus challengeante que je puisse faire.

S’aimer soi-même, s’apporter douceur et tolérance c’est vivre en harmonie et dans sa toute puissance créatrice avec les autres. C’est apporter davantage d’empathie et de tolérance à ceux que nous rencontrons et qui nous entourent.

C’est l’exercice de toute une vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *